Adopte un gant démaquillant

Allez, c’est l’été, parlons de choses un peu plus légères. Je passe en mode blog-beauté-écolo le temps de vous parler d’un machin qui, sans révolutionner mon quotidien, m’a proposé des améliorations suffisamment notables pour que je veuille vous en parler.

Gants démaquillants Fibao

Gants démaquillants Fibao

Le gant démaquillant donc, comme son nom l’indique astucieusement, est un gant qui démaquille. Ce qui en fait un incontournable selon moi, c’est qu’il ne nécessite aucun produit démaquillant et qu’il est réutilisable à l’infini ! Il suffit de le nettoyer au savon après utilisation et de le passer à la machine une fois de temps en temps. Personnellement je me maquille peu en dehors des spectacles et le savon le nettoie très bien, donc il va a la machine quand j’en fais une et que j’y pense, mais vous faites comme vous le sentez. Si vous portez beaucoup de couches de maquillage, ou bien des produits waterproof ou à base d’alcool, la méthode de démaquillage la plus efficace avec ce gant sera de poser le gant mouillé d’une eau très chaude (aussi chaude que vous pouvez supporter, mais ne vous ébouillantez pas non plus) sur les zones maquillées et de laisser la chaleur agir quelques secondes avant de commencer à frotter. Il faudra plusieurs passages, comme avec un coton imbibé de produit, mais vous n’aurez pas de couche grasse ensuite ni de produit qui pique dans les yeux.

Il existe en plusieurs matières – j’ai d’abord testé celui de Paris Berlin, un petit format pas très doux mais très efficace, que l’on peut aussi trouver dans certaines parapharmacies (compter 6 – 7 € environ). Et puis un jour j’ai cru le perdre (en fait il était caché dans le tiroir des chaussettes), donc je m’en suis procuré un nouveau sur le site Fibao qui m’a beaucoup mieux convenu : le site permet de choisir une taille, j’ai donc commandé un M qui englobe toute ma main (environ la même taille qu’un gant de toilette classique). Il est composé de deux faces ; celle qui démaquille parfaitement sans aucun ajout de produit, c’est la blanche. De toutes façons si vous avez un doute, essayez les deux faces et vous verrez vite la différence. L’autre face en fibre de bambou fait vraiment office de coton, vous pouvez y mettre vos produits et l’utiliser comme un coton – moi je ne m’en sers pas, mais à votre aise.
De plus, le fait de nettoyer son visage au gant et à l’eau fait aussi office de gommage doux régulier, donc on peut aussi supprimer d’autres types de produits de sa routine démaquillage (ou au moins d’en réduire considérablement la consommation).

Bref voilà, à l’instar de la mooncup, on a ici un produit très peu promu qui présente des avantages économiques et écologiques. Et si la mooncup peut poser des soucis à certaines personnes, je cherche encore les inconvénients du gant ; Ça fait deux ans et demi que je n’ai plus acheté de produits démaquillants ; c’est encore ça de moins dans mon budget, dans mes poubelles et sur ma peau, et franchement y’a pas de petites économies. Et, si vous voulez quand même continuer à utiliser un produit pour une raison x ou y mais que l’alternative au coton jetable vous parle, vous pouvez toujours vous tourner vers les carrés de fibre de bambou ;)